vendredi 24 mai 2013

Patrick Roy : J-S Giguère n'a pas eu besoin de prendre une douche froide

Nouvellement nommé entraîneur de l’Avalanche du Colorado, Patrick Roy aura fait ses classes dans le hockey junior québécois pendant huit saisons à la barre des Remparts de Québec. Bilan de son passage à Québec : plus de 400 victoires (séries éliminatoires incluses), une conquête de la coupe Memorial en 2006, une compétitive saison après saison et un peu de controverse.

Voyons voir s’il saura faire la transition avec succès dans la LNH. Tout comme lors de son premier passage à Denver, il arrive en sauveur, ayant comme mission cette fois de relancer une équipe médiocre depuis plusieurs saisons. Il se joint à une équipe ayant plusieurs bons jeunes joueurs (Duchene, Landeskog, Stastny, O’Reilly) et qui détient aussi le tout premier choix au repêchage de 2013. Roy devra se montrer patient et faire progresser tout ce beau talent. Compétitif comme il est, il pourrait exploser (mais pas au point de l’autodestruction) si son club piétine. Il devra aussi contrôler son bouillant caractère car des professionnels ça ne se motivent pas de la même manière que des joueurs de niveau junior.

La lune de miel est commencée au Colorado. Roy pourra imposer son style et l’Avalanche ne peut que progresser. Bonne nouvelle, son gardien de but Jean-Sébastien Giguère est heureux de jouer pour lui et il n’a pas eu besoin de prendre une douche froide après avoir appris la nomination de son idole…

Voici la biographie de Patrick Roy, tirée du Dictionnaire des sports du Québec

DICTIONNAIRE DES SPORTS DU QUÉBEC

ROY, PATRICK - HOCKEY

Né le 5 octobre 1965 à Québec. Discipline : hockey. Position : gardien de but. Frère de Stéphane Roy.
Il joua 19 saisons dans la LNH avec les Canadiens de Montréal (1984-1985 à 1995-1996) et l'Avalanche du Colorado (1995-1996 à 2002-2003). Grande vedette des Canadiens et de l'Avalanche et pierre angulaire de ces formations, il remporta toujours plus de 20 victoires par saison, à l'exception de celle 1994-1995 qui fut écourtée par un conflit de travail dans la LNH. Il compte 13 saisons de plus de 30 victoires. Le 18 octobre 2000, Roy remporte sa 448e victoire en saison et bat la record de tous les temps que détenait le légendaire Terry Sawchuk. D'ailleurs les statistiques de Roy sont remarquables ; il prit part à 1 029 matchs (551 victoires, 315 défaites, 131 nuls), dont 66 jeux blancs, et conserva une excellente moyenne de 2,54. En séries éliminatoires, il disputa 247 parties (151 victoires, 94 défaites), dont 23 jeux blancs, avec une moyenne de 2,30. Ses performances éblouissantes dans les éliminatoires contribuèrent aux conquêtes de la coupe Stanley des Canadiens en 1986 et en 1993 et de celles de l'Avalanche en 1996 et 2001.
En avril 1994, Roy fut hospitalisé pendant quelques jours pour une crise d'appendicite, alors que son club affrontait les Bruins de Boston en première ronde des séries éliminatoires. Il revint courageusement revenu au jeu le 23 avril et dès son premier match, fut le héros de la recontre, faisant face à 41 tirs au but, dans une victoire de 5-2. Deux jours plus tard, il résista à 61 tirs et Montréal défit les Bruins 2-1 en prolongation. Malheureusement, Montréal perdit le septième match de la série 5-3, dans ce qui fut le dernier match éliminatoire de Roy dans l'uniforme montréalais.
Sa carrière avec les Canadiens de Montréal prit fin subitement le 2 décembre 1995, lors d'une ...lire la suite

dimanche 5 mai 2013

Gardiens des Canadiens de 1980 à nos jours

Un petit exercice intéressant à l'aube du troisième match Canadiens-Sénateurs. Voici la fiche en séries éliminatoires des gardiens de Canadiens depuis 1980, à l'exception de Patrick Roy (oublions les Racicot, Jablonski, Tugnutt et compagnie qui ont eu des rôles moins importants). 

Et oui, c'est encore Steve Penney qui domine pour les séries gagnées, victoires et les jeux blancs. Rappelons-nous les triomphes de Penney, Théodore et Halak l’ont été grâce à des performances individuelles exceptionnelles. De beaux souvenirs!

SÉRIES ÉLIMINATOIRES GAGNÉES DANS L'UNIFORME DES CANADIENS (1980 à nos jours)


  • Richard Sévigny : 0
  • Rick Wamsley : 0
  • Steve Penney : 3 (Boston 1984, Québec 1984, Boston 1985)
  • Brian Hayward : 1 (Québec 1987)
  • Jocelyn Thibault : 0
  • José Théodore : 2 (Boston 2002, Boston 2004)
  • Andy Moog : 1 (Pittsburgh 1998)
  • Cristobal Huet : 0
  • Jaroslav Halak : 2 (Washington 2010, Pittsburgh 2010)
  • Carey Price : 1 (Boston 2008)


DOSSIER EN SÉRIES ÉLIMINATOIRES DANS L'UNIFORME DES CANADIENS (1980 à nos jours)


  • Richard Sévigny : 4 matchs, 0 victoire, 3 défaites, 0 jeu blanc
  • Rick Wamsley : 9 matchs, 2 victoires, 6 défaites, 0 jeu blanc
  • Steve Penney : 27 matchs, 15 victoires, 12 défaites, 4 jeux blancs
  • Brian Hayward : 20 matchs, 9 victoires, 8 défaites, 0 jeu blanc
  • Jocelyn Thibault : 11 matchs, 3 victoires, 9 défaites, 0 jeu blanc
  • José Théodore : 28 matchs, 11 victoires, 15 défaites, 1 jeu blanc
  • Andy Moog : 9 matchs, 5 victoires, 4 défaites, 1 jeu blanc
  • Cristobal Huet : 6 matchs, 2 victoires, 4 défaites, 0 jeu blanc
  • Jaroslav Halak : 21 matchs, 9 victoires, 10 défaites, 0 jeu blanc
  • Carey Price : 28 matchs, 9 victoires, 16 défaites, 3 jeux blancs


Pour la forme, voici le dossier de Patrick Roy en séries avec le Tricolore :


  • 16 séries gagnées
  • 114 matchs
  • 70 victoires
  • 42 défaites
  • 5 jeux blancs
  • 2 coupes Stanley

mercredi 1 mai 2013

Décès de M. Jean Lessard


C'est avec grande tristesse que nous avons appris le décès de M. Jean Lessard, une légende du ski alpin dans les Cantons de l'Est et au Québec.

La famille recevra les témoignages de sympathies le jeudi 2 mai (14h00 à 16h00 et 19h00 à 21h00) et le vendredi 3 mai (14h00 à 16h00 et 19h00 à 21h00) au salon funéraire Désourdy à Sutton et le samedi 4 mai dès 9h30 en l'Église Saint-André à Sutton. Les Funérailles auront lieu le samedi 4 mai à 11h00 en l’Église Saint-André.

Voici une courte biographie de la carrière de Jean Lessard


DICTIONNAIRE DES SPORTS DU QUÉBEC

LESSARD, JEAN - SKI ALPIN

Né le 5 août 1932 à Cookshire. Décédé le 27 avril 2013 à Cowansville. Discipline : ski alpin.

Champion canadien de ski alpin (slalom, slalom géant et combiné) en 1959. Aux Jeux olympiques de Squaw Valley en 1960, il s'est classé en 31e position du slalom géant.

Grand champion du ski alpin, il a gagné le «Adams Memorial» au Mont Orford pendant cinq années consécutives. Champion junior des Cantons-de-l'Est de 1948 à 1952 et champion senior des Cantons-de-l'Est de 1953 à 1959. En 1959, il a remporté le slalom spécial au « Québec Kandahar » du Mont Tremblant.

En 1960, il débuta comme professionnel au centre de ski du Mont-Sutton où il fut également directeur de l'école de ski. De plus, il fut membre, puis directeur de l'Alliance des moniteurs de ski du Canada.