mercredi 30 janvier 2013

Joseph «Tino» Rossi

Biographie d'un grand organisateur et bâtisseur du cyclisme québécois : Monsieur Joseph «Tino» Rossi.

Au fait, d'où vient son surnom de Tino? Ce sont ses camarades de musique à l’Université de Montréal qui l'ont surnommé «Tino» car il chantait bien et ressemblait étrangement au célèbre chanteur, Tino Rossi! (source : http://mardiscyclistes.wordpress.com/).


«Tino» Rossi lors de son intronisation au Temple de la renommée du
Panthéon des sports du Québec en 2010

DICTIONNAIRE DES SPORTS DU QUÉBEC

ROSSI, JOSEPH - CYCLISME

Né le 19 mars 1940 à Supino, Italie. Discpline : cyclisme

Grand organisateur de cyclisme à Montréal depuis plus quatre décennies, Joseph «Tino» Rossi est arrivé au Québec à l'âge de 14 ans. Passionné de vélo, il pratique son sport préféré à un haut niveau, mais une blessure le força à une retraite hâtive. Il continua son implication dans le cyclisme en organisant plusieurs compétitions et son excellence à gérer des épreuves, lui a valu d'être nommé maître de piste du vélodrome pendant les Jeux olympiques de Montréal en 1976. Suite aux Jeux olympiques, Rossi fonda des écoles de pistes et il va s'assurer la coordination du vélodrome.

Joseph Rossi est surtout connu à titre de président fondateur des Mardis cyclistes de Lachine, une compétition d'envergure qui a vu le jour en 1978 et qui est organisée à tous les étés depuis plus de 30 ans.

Intronisé au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec(2010) et au Temple de la renommée du cyclisme québécois (1997). Il fut nommé à deux reprises l'organisateur de l'année par la Fédération québécoise des sports cyclistes (1989, 1993). Récipiendaire de la médaille du Jubilé de Sa Majesté la Reine Elizabeth II (2002). Récipiendaire du prix du Mérite civique Montréal-Lachine (2007).

mardi 29 janvier 2013

Profil de Russell Martin

Russell Martin (photo
courtoisie post-gazette.com)
Profil du receveur des Pirates de Pittsburgh, Russell Martin, de retour dans la Ligue nationale après avoir passé deux saisons avec les Yankees de New York. 

Saviez-vous qu'en sept campagnes dans le baseball majeur, Martin a participé aux séries d'après-saison à cinq occasions. 

Va-t-il aider les Pirates à participer aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 1992, une organisation ayant une séquence de 20 saisons consécutives sans avoir joué pour une moyenne de .500 ?


DICTIONNAIRE DES SPORTS DU QUÉBEC

MARTIN, RUSSELL - BASEBALL

Né le 15 février 1983 à East York, Ontario. Discipline : baseball. Position : receveur.

Joueur de baseball évoluant avec les Pirates de Pittsburgh (2013), après avoir porté les couleurs des Dodgers de Los Angeles (2006 à 2010) et des Yankees de New York (2011 et 2012). Depuis le début de sa carrière, Martin a disputé 925 matchs, récoltant 826 coups sûrs, dont 93 coups de circuit et conservant une moyenne au bâton de .260.

Dès sa première campagne dans le baseball majeur en 2006, Martin s'est imposé comme le receveur régulier des Dodgers de Los Angeles, participant à 121 parties après son rappel des ligues mineurs au mois de mai et il a terminé au neuvième rang au scrutin de la recrue de l'année dans la Ligue nationale (LN). L'année suivante est très fructueuse pour l'ancien du CÉGEP Édouard-Montpetit alors qu'il amassa 158 coups sûrs (dont 32 doubles et 19 coups de circuit), 21 buts volés, 87 points produits tout en maintenant une moyenne au bâton de .293 en plus d'exceller sur la plan défensif.

Membre de la formation canadienne à la Classique mondiale de baseball en 2009.

Récipiendaire du prix Tip-O'Neill (2007). Gagnant d'un Gant doré (Gold Glove Award) en 2007 et d'un Bâton d'argent (Silver Slugger Award) en 2007. Il participa aux matchs des étoiles du baseball majeur à trois occasions (2007, 2008, 2011).

STATISTIQUE EN SAISON
SaisonClubLiguePJABPCS2B3BCCPPBBRABBVMOY
2002DodgersRecrue4112622363301023187.286
2003OgdenRecrue52188255113063626263.271
2003South GeorgiaA25981528413149115.286
2004Vero BeachA12241674104241156471549.250
2005JacksonvilleAA12940983127171961786915.311
2006Las VegasAAA23741422900913110.297
2006Los AngelesLN121415651172641065455710.282
2007Los AngelesLN151540871583231987678921.293
2008Los AngelesLN155553871552501369908318.280
2009Los AngelesLN14350563126190753698011.250
2010Los AngelesLN97331458213052648616.248
2011NY YankeesLA1254175799170186550818.237
2012NY YankeesLA1334225089180215353956.211

TotauxRecrue933144787163646494410.277

TotauxA147514891322821878806514.257

TotauxAA12940983127171961786915.311

TotauxAAA23741422900913110.297

TotauxLN/LA925318345482615079341842254680.260

dimanche 20 janvier 2013

Richard Garneau 1930-2013

C'est avec grande tristesse que j'ai appris le décès de M. Richard Garneau. C'est un monument du journalisme sportif québécois qui vient de nous quitter, un homme d'un très grand professionnalisme qui nous a fait découvrir et vivre des grands moments de l'Olympisme et du sport au cours des 50 ans dernières années. Merci M. Garneau.






DICTIONNAIRE DES SPORTS DU QUÉBEC

GARNEAU, RICHARD - JOURNALISME

Né le 15 juillet 1930 à Québec. Décédé le 20 juillet 2013 à Montréal. Discipline : journalisme.

Il a oeuvré pendant plus de 30 ans à la Société Radio-Canada, dont 23 années à la Soirée du hockey. Il travailla aussi au réseau TVA et à RDS Au cours de sa longue carrière il a couvert 23 éditions des Jeux olympiques, les premiers étant ceux de Rome en 1960.

Intronisé au Temple de la renommée du hockey, prix Foster-Hewitt (1999) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2006). Chevalier de l'Ordre national du Québec (2000). Académie des Grands Québécois (2003).

lundi 14 janvier 2013

La défensive gagne les championnats?


La défensive gagne les championnats et le jeu défensif est de mise en janvier dans la NFL ? Vraiment ? Cette fin de semaine, les quatre matchs de finales de division ont produit pas moins de 276 points. C'est une moyenne de 34,5 par équipe. Et un sommet pour cette ronde éliminatoire au cours des 14 dernières saisons.

2000 - 217 pts (total pour les 4 matchs)
2001 - 141 pts (total pour les 4 matchs)
2002 - 180 pts (total pour les 4 matchs)
2003 - 168 pts (total pour les 4 matchs)
2004 - 189 pts (total pour les 4 matchs)
2005 - 165 pts (total pour les 4 matchs)
2006 - 159 pts (total pour les 4 matchs)
2007 - 168 pts (total pour les 4 matchs)
2008 - 203 pts (total pour les 4 matchs)
2009 - 162 pts (total pour les 4 matchs)
2010 - 150 pts (total pour les 4 matchs)
2011 - 232 pts (total pour les 4 matchs)
2012 - 213 pts (total pour les 4 matchs)
2013 - 276 pts (total pour les 4 matchs)

vendredi 11 janvier 2013

Marie-Ève Pelletier annonce sa retraite

Après s'être inclinée au premier tour des qualifications des Internationaux d'Australie, Marie-Ève Pelletier a annoncé sa retraite du tennis. Une belle carrière d'une quinzaine d'années qui l'a mené aux quatre coins du globe.


photographie tirée d'Hebdo Rive-Nord

DICTIONNAIRE DES SPORTS DU QUÉBEC

PELLETIER, MARIE-ÈVE - TENNIS

Née le 18 mai 1982 à Repentigny. Discipline : tennis. Droitière.

Après une brillante carrière chez les juniors (son meilleur classement en simple a été le 14e rang mondial), elle a débuté sa carrière professionnelle en 1998. En simple, son meilleur classement en simple dans la WTA fut le 106e rang (20 juin 2005), alors qu'elle a occupé la 54e place en double (19 avril 2010).

L'un des plus beaux moments de sa carrière sur le circuit de la WTA est survenu à la Coupe Rogers disputée à Montréal en 2006, alors qu'elle a battu la 16e joueuse mondiale, Na Li de la Chine, en deux manches (6-4, 6-2) avant de s'incliner devant l'Australienne Nicole Pratt en trois manches (3-6, 6-4, 6-4).

À sa seule participation en simple à un tournoi du Grand Chelem, elle fut éliminée au  premier tour des Internationaux d'Australie en 2004 par Akiko Morigami.

Au cours de sa carrière, Pelletier a remporté trois titres en simple de l'International Tennis Federation (ITF) : Virginia Beach en 2000 (elle défait Rossana de los Rios en  finale), Waikoloa en 2005 (bat Hana Sromova en finale) et El Paso en 2012 (bat Ashley Weinhold en finale). De plus, elle fut finaliste en simple de six tournois de l'ITF : Nanjing (2000), Fresno (2000), Peachtree City (2001), Pittsburgh (2001), Albuquerque (2002) et Marseille (2005).

Pelletier a connu beaucoup de succès en double, alors qu'elle a participé à plus de 50 finales de tournois de l'ITF, remportant 25 titres : Baltimore (1999), Waikoloa (2006), Charlottesville (2006, 2011), Périgueux (2006, 2007), San Luis Potosi (2006), Galatina (2007), Vancouver (2007), Denain (2007), Saint-Gaudens (2008), Toronto (2008, 2011), Cagnes-sur-Mer (2009), Poitiers (2009), Bayamon (2010), Pelham (2011, 2012), Jackson (2011), Raleigh (2011, 2012), Rome (2012), Denver (2012), Waterloo (2012), Granby (2012).

Pelletier a aussi été membre de l'équipe canadienne de la Fed Cup de 2002 à 2008 et de 2010 à 2012, présentant un dossier de huit victoires et huit défaites en simple et de 14 victoires et cinq revers en double.

mardi 8 janvier 2013

Connaissez-vous Régent La Coursière?

Connaissez-vous Régent La Coursière? C'est l'un de nos grands nageurs et le fondateur de l'École de natation située sur la rue Jarry à Montréal. Un grand champion de la natation en au libre.


DICTIONNAIRE DES SPORTS DU QUÉBEC

LA COURSIÈRE, RÉGENT - NATATION

Né le 19 avril 1935 à Montréal. Discipline : natation. Spécialité : natation en eau libre (longue distance).

Après avoir remporté environ 300 médailles dans les rangs amateurs, Régent La Coursière se qualifia pour participer aux Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth de Vancouver en 1954 où il se classa en huitième position de l'épreuve en style libre sur une distance de 1 650 verges.

En 1954, il participa à son tout premier marathon de natation longue distance alors qu'il se classa cinquième d'une épreuve disputée à Atlantic City. En 1959, La Coursière est sacré champion du monde quand il remporta le marathon de 42 km présenté à Guaymas au Mexique. Il s'est également distingué à la Traversée internationale du Lac Saint-Jean, montant sur le podium à dix reprises en quinze participations ; il termina troisième à quatre occasions (1958, 1962, 1964 et 1966), deuxième à cinq reprises (1959, 1961, 1963, 1965 et 1967) et il fut champion en 1960. À ce palmarès remarquable, notons qu'il fut triple gagnant de la compétition des 24 heures de La Tuque.

Intronisé à l'International Marathon Swimming Hall of Fame (1978) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2010). Fondateur de l'École de natation Régent La Coursière.

Régent La Coursière lors de son intronisation au
Temple de la renommée du Panthéon des sports
du Québec en 2010.