jeudi 29 avril 2010

Une statistique... négative

Voici une statistique légèrement négative.

Depuis leur dernière conquête de la coupe Stanley en 1993, les Canadiens de Montréal ont remporté à cinq reprises une série de quarts de finale d'association : en 1998 contre Pittsburgh, en 2002, 2004 et 2008 contre Boston et en 2010 contre Washington.

Quel est le dossier des Canadiens en demi-finales d'association depuis 1998 ? 3 victoires et 16 défaites.

En 1998, Montréal a été balayé en 4 matchs par Buffalo, en 2002 Caroline a gagné la série en 6 parties, en 2004 Tampa Bay a remporté la série en 4 matchs, alors qu'en 2008 Philadelphie a battu Montréal en 5 rencontres.

Coupe du Monde de 1962

scroll for english

Le rendez-vous chilien aurait pu être un fiasco total. Au printemps 1960, un violent tremblement de terre dévaste le Chili. Tous pensent que le Chili ne pourra s'en remettre. Les organisateurs persévèrent et accueillent le petit monde du football. Leur slogan: "C'est parce que nous n'avons rien que nous ferons tout !"

Encore une fois le Brésil sort vainqueur, cette fois préconisant la tactique du 4-3-3. Il ne fait aucun doute maintenant, qu'à 21 ans, Pelé est le meilleur joueur au monde, mais une blessure l'empêche de jouer les quatre derniers matchs du Brésil. C'est son coéquipier Garrincha qui sera la grande vedette de cette Coupe du Monde.

Au Chili, pour la première fois les équipes des pays communistes deviennent une force incontournable. L'U.R.S.S., avec l'excellent gardien Lev Yashin, la Yougoslavie, la Hongrie et la Tchécoslovaquie se qualifient tous pour les quarts de finale.

Le Chili ne se contente pas de faire acte de présence. Sa victoire de 2 à 0 sur l'Italie, lors d'un match très violent, demeure le fait saillant de cette Coupe du Monde pauvre en exploit.

C'est le Brésil qui arrête finalement les surprenants chiliens en demi-finale. Pour une deuxième finale consécutive, le Brésil concède le premier but. En seconde mi-temps, le Brésil ouvre la machine et écrase la Tchécoslovaquie et ce sans le meilleur joueur au monde.

Premier tour
Groupe 1
30 Mai : Uruguay 2 - Colombie 1
31 Mai : U.R.S.S. 2 - Yougoslavie 0
02 Juin : Yougoslavie 3 - Uruguay 1
03 Juin : U.R.S.S. 4 - Colombie 4
06 Juin : U.R.S.S. 2 - Uruguay 1
07 Juin : Yougoslavie 5 - Colombie 0

Groupe 2
30 Mai : Chili 3 - Suisse 1
31 Mai : Allemagne de l'Ouest 0 - Italie 0
02 Juin : Chili 2 - Italie 0
03 Juin : Allemagne de l'Ouest 2 - Suisse 1
06 Juin : Allemagne de l'Ouest 2 - Chili 0
07 Juin : Italie 3 - Suisse 0

Groupe 3
30 Mai : Brésil 2 - Mexique 0
31 Mai : Tchécoslovaquie 1 - Espagne 0
02 Juin : Brésil 0 - Tchécoslovaquie 0
03 Juin : Espagne 1 - Mexique 0
06 Juin : Brésil 2 - Espagne 1
07 Juin : Mexique 3 - Tchécoslovaquie 1

Groupe 4
30 Mai : Argentine 1 - Bulgarie 0
31 Mai : Hongrie 2 - Angleterre 1
02 Juin : Angleterre 3 - Argentine 1
03 Juin : Hongrie 6 - Bulgarie 1
06 Juin : Argentine 0 - Hongrie 0
07 Juin : Angleterre 0 - Bulgarie 0

Quarts de finale
10 Juin : Yougoslavie 1 - Allemagne de l'Ouest 0
10 Juin : Brésil 3 - Angleterre 1
10 Juin : Chili 2 - U.R.S.S. 1
10 Juin : Tchécoslovaquie 1 - Hongrie 0

Demi-finales
13 Juin : Brésil 4 - Chili 2
13 Juin : Tchécoslovaquie 3 - Yougoslavie 1

Match pour la 3e place
16 Juin : Chili 1 - Yougoslavie 0

Finale
17 Juin : Brésil 3 - Tchécoslovaquie 1

------------------------------

1962 WORLD CUP

The Chilean World Cup could have been a total disaster. In the spring of 1960, a powerful earthquake devastated the country. Everyone thought that Chile would not recover on time. Organizers persevered and welcome the football world. Their slogan: "Because we have nothing we will do everything!"

Again Brazil emerged victorious, this time using a 4-3-3 tactic. There was no doubt, at age 21, Pele was the best player in the world, but an injury prevented him from playing the last four games of the tournament. It was his teammate Garrincha who would become the star of this World Cup.

In Chile, for the first time the communist countries became an unstoppable force. U.S.S.R., with excellent goalkeeper Lev Yashin, Yugoslavia, Hungary and Czechoslovakia all qualified for the quarterfinals.

Chile did not just make an appearance. Their 2-0 victory over Italy, during a very violent match, remained the highlight of this World Cup.

It was Brazil that finally stopped the Chile in the semifinals. For a second consecutive final, Brazil conceded the first goal. In the second half, Brazil found its groove and crushed Czechoslovakia and this without the best player in the world.

Preliminary Round
Group 1
May 30: Uruguay 2 - Colombia 1
May 31: Soviet Union 2 - Yugoslavia 0
June 2: Yugoslavia 3 - Uruguay 1
June 3: Soviet Union 4 - Colombia 4
June 6: Soviet Union 2 - Uruguay 1
June 7: Yugoslavia 5 - Colombia 0

Group 2
May 30: Chile 3 - Switzerland 1
May 31: West Germany 0 - Italy 0
June 2: Chile 2 - Italy 0
June 3: West Germany 2 - Switzerland 1
June 6: West Germany 2 - Chile 0
June 7: Italy 3 - Switzerland 0

Group 3
May 30: Brazil 2 - Mexico 0
May 31: Czechoslovakia 1 - Spain 0
June 2: Brazil 0 - Czechoslovakia 0
June 3: Spain 1 - Mexico 0
June 6: Brazil 2 - Spain 1
June 7: Mexico 3 - Czechoslovakia 1

Group 4
May 30: Argentina 1 - Bulgaria 0
May 31 : Hungary 2 - England 1
June 2: England 3 - Argentina 1
June 3: Hungary 6 - Bulgaria 1
June 6: Argentina 0 - Hungary 0
June 7: England 0 - Bulgaria 0

Quarter-Finals
June 10: Yugoslavia 1 - West Germany 0
June 10: Brazil 3 - England 1
June 10: Chile 2 - Soviet Union 1
June 10: Czechoslovakia 1 - Hungary 0

Semi-Finals
June 13: Brazil 4 - Chile 2
June 13: Czechoslovakia 3 - Yugoslavia 1

3rd Place
June 16: Chile 1 - Yugoslavia 0

Final
June 17: Brazil 3 - Czechoslovakia 1

mardi 27 avril 2010

Quiz sport du 27 avril 2010

Quelle a été la première formation de LNH à remporter deux coupes Stanley consécutives ? Réponse le 4 mai.

Réponse du quiz du 20 avril : Sainte-Foy qui a remporté la médaille d'or lors de la première édition de la coupe Air Canada en 1979.

lundi 26 avril 2010

Coupe du Monde de 1958


scroll for english

On ne se souviendra pas de la Coupe du Monde suédoise pour avoir été une grande compétition. Le tournoi fut sans grande surprise. Le souvenir qu'elle nous laissera, c'est l'explosion du Brésil avec un certain Edson Arantes Do Nascimento, dit Pelé comme chef de fil.

Le Brésil débarque en Suède avec une pléiade de vedettes : Pelé, Vava, Garrincha et les deux Santos. Le football charmeur des Brésiliens prend place. Le monde découvre que la beauté du jeu et du geste ainsi que la victoire peuvent aller de pair.

En 1958, l'arrivée d'une nouvelle génération de joueurs rend le football plus spectaculaire et met fin momentanément au jeu réaliste et physique. Le Brésil nous fait découvrir le style 4-2-4.

Le Brésil fut tellement séduisant en 1958, qu'il nous arrive s'oublier l'un des plus beaux exploits de l'histoire de cette compétition, soit les 13 buts du Français Just Fontaine, un record qui tient toujours. Fontaine ne devait pas jouer, mais une blessure à un coéquipier lui donne la chance de jouer. Le duo qu'il forme avec le légendaire Raymond Kopa propulse la France jusqu'en demi-finale contre Pelé.

Pelé bat la France à lui seul. Avec une performance de trois buts, il éclipse Fontaine et amène son équipe en finale face à la Suède, qui a surpris l'Allemagne de l'Ouest. Le résultat de la finale est prévisible. La Suède est incapable de contrer la vitesse et la finesse des Brésiliens. Pelé marque deux autres buts et le Brésil est champion. C'est le début d'une dynastie.

Premier tour
Groupe 1
08 Juin : Allemagne de l'Ouest 3 - Argentine 1
08 Juin : Irlande du Nord 1 - Tchécoslovaquie 0
11 Juin : Allemagne de l'Ouest 2 - Tchécoslovaquie 2
11 Juin : Argentine 3 - Irlande du Nord 1
15 Juin : Allemagne de l'Ouest 2 - Irlande du Nord 2
15 Juin : Tchécoslovaquie 6 - Argentine 1
17 Juin : Irlande du Nord 2 - Tchécoslovaquie 1 (playoff)

Groupe 2
08 Juin : France 7 - Paraguay 3
08 Juin : Yougoslavie 1 - Écosse 1
11 Juin : Yougoslavie 3 - France 2
11 Juin : Paraguay 3 - Écosse 2
15 Juin : France 2 - Écosse 1
15 Juin : Yougoslavie 3 - Paraguay 3

Groupe 3
08 Juin : Suède 3 - Mexique 0
08 Juin : Hongrie 1 - Pays de Galles 1
11 Juin : Pays de Galles 1 - Mexique 1
12 Juin : Suède 2 - Hongrie 1
15 Juin : Suède 0 - Pays de Galles 0
15 Juin : Hongrie 4 - Mexique 0
17 Juin : Pays de Galles 2 - Hongrie 1 (playoff)

Groupe 4
08 Juin : Angleterre 2 - U.R.S.S. 2
08 Juin : Brésil 3 - Autriche 0
11 Juin : Angleterre 0 - Brésil 0
11 Juin : U.R.S.S. 2 - Autriche 0
15 Juin : Brésil 2 - U.R.S.S. 0
15 Juin : Angleterre 2 - Autriche 2
17 Juin : U.R.S.S. 1 - Angleterre 0 (playoff)

Quarts de finale
19 Juin : France 4 - Irlande du Nord 0
19 Juin : Allemagne de l'Ouest 1 - Yougoslavie 0
19 Juin : Suède 2 - U.R.S.S. 0
19 Juin : Brésil 1 - Pays de Galles 0

Demi-finales
24 Juin : Brésil 5 - France 2
24 Juin : Suède 3 - Allemagne de l'Ouest 1

Match pour la 3e place
28 Juin : France 6 - Allemagne de l'Ouest 3

Finale
29 Juin : Brésil 5 - Suède 2

------------------------------

1958 WORLD CUP

We won’t remember the Swedish World Cup has a great competition. The tournament was without any big surprise. The lasting memories were the explosion of Brazil with a certain Edson Arantes Do Nascimento, aka Pele, as their new leader.

Brazil arrived in Sweden with a galaxy of stars: Pele, Vava, Garrincha and the two Santos. The world discovered that the beauty of each action and victory can go hand in hand.

In 1958, the arrival of a new generation of players makes the game more spectacular and temporarily ends the realistic physical game. Brazil showed us the 4-2-4.

Brazil was so attractive in 1958, that sometimes we forget one of the finest feats in the history of this competition, the 13 goals scored by Just Fontaine of France, a record that still stands. Fontaine was not schedule to play, but an injury to a teammate gave him the chance to star. The duo he formed with the legendary Raymond Kopa propelled France to the semifinals against Pele.

Pele beat France all alone. With a performance of three goals, he eclipsed Fontaine and propelled Brazil in the final against Sweden. The final result was predictable. Sweden was unable to counter the speed and finesse of the Brazilians. Pele scored two more goals and Brazil was finally champion. This was the beginning of a dynasty.

Preliminary Round
Group 1
June 8: West Germany 3 - Argentina 1
June 8: Northern Ireland 1 - Czechoslovakia 0
June 11: West Germany 2 - Czechoslovakia 2
June 11: Argentina 3 - Northern Ireland 1
June 15: West Germany 2 - Northern Ireland 2
June 15: Czechoslovakia 6 - Argentina 1
June 17: Northern Ireland 2 - Czechoslovakia 1 (playoff)

Group 2
June 8: France 7 - Paraguay 3
June 8: Yugoslavia 1 - Scotland 1
June 11: Yugoslavia 3 - France 2
June 11: Paraguay 3 - Scotland 2
June 15: France 2 - Scotland 1
June 15: Yugoslavia 3 - Paraguay 3

Group 3
June 8: Sweden 3 - Mexico 0
June 8: Hungary 1 - Wales 1
June 11: Wales 1 - Mexico 1
June 12: Sweden 2 - Hungary 1
June 15: Sweden 0 - Wales 0
June 15: Hungary 4 - Mexico 0
June 17: Wales 2 - Hungary 1 (playoff)

Group 4
June 8: England 2 - Soviet Union 2
June 8: Brazil 3 - Austria 0
June 11: England 0 - Brazil 0
June 11: Soviet Union 2 - Austria 0
June 15: Brazil 2 - Soviet Union 0
June 15: England 2 - Austria 2
June 17: Soviet Union 1 - England 0 (playoff)

Quarter-Finals
June 19: France 4 - Northern Ireland 0
June 19: West Germany 1 - Yugoslavia 0
June 19: Sweden 2 - Soviet Union 0
June 19: Brazil 1 - Wales 0

Semi-Finals
June 24: Brazil 5 - France 2
June 24: Sweden 3 - West Germany 1

3rd Place
June 28: France 6 - West Germany 3

Final
June 29: Brazil 5 - Sweden 2

mardi 20 avril 2010

Quiz sport du 20 avril 2010

Quelle a été la première équipe québécoise à remporter la coupe Air Canada (ancêtre de la coupe Telus) à titre de champion canadien de hockey midget? Réponse le 27 avril.

Réponse du quiz du 13 avril : Les Islanders de New York qui ont gagné 19 séries consécutives entre 1980 et 1984.

lundi 19 avril 2010

Coupe du Monde de 1954


scroll for english

Les deux équipes destinées à s'affrontrer en finale, la R.F.A. et la Hongrie, étaient issues du même groupe au tour préliminaire. La première rencontre s'est soldée par une victoire écrasante hongroise de 8 à 3. Curieusement c'est lors de cette partie que l'Allemagne de l'Ouest allait gagner la finale.

L'entraîneur allemand voyait un côté positif à ce revers. Non seulement son équipe allait éviter le Brésil en quarts de finale, mais un de ses joueurs avait blessé à la cheville le meilleur marqueur hongrois Puskas. Un geste que plusieurs ont jugé intentionnel.

Si on fait exception de l'élimination rapide de l'Italie, le mondial suisse est sans histoire jusqu'aux quarts de finale.

Le match Brésil-Hongrie, mieux connu sous le nom de la bataille de Berne, est d'une rare violence. Le jeu robuste des Hongrois irrite les Brésiliens qui commettent des gestes violents. Le fait saillant du match est lorsque Puskas, qui ne jouait pas, blesse un adversaire, qui rentrait au vestiaire, avec une bouteille. Le tout se termine avec une bagarre générale dans les vestiaires après la partie.

La Hongrie, l'une des équipes la plus puissante des années 1950, atteint la finale comme prévu, malgré l'absence de sa vedette. Puskas tente un retour en finale. Ce fut une erreur. Il n'est pas a son meilleur, son jeu est lent. L'un des meilleurs marqueurs européens, Puskas ne convertit qu'une seule de ses nombreuses chances de marquer. Cela coûte cher à la Hongrie qui s'incline 3 à 2. Oui, l'Allemagne de l'Ouest a bel et bien gagné cette finale deux semaines plutôt.

Premier tour
Groupe 1
16 Juin : Yougoslavie 1 - France 0
16 Juin : Brésil 5 - Mexique 0
19 Juin : France 3 - Mexique 2
19 Juin : Brésil 1 - Yougoslavie 1 (prol.)

Groupe 2
17 Juin : Hongrie 9 - Corée du Sud 0
17 Juin : Allemagne de l'Ouest 4 - Turquie 1
20 Juin : Hongrie 8 - Allemagne de l'Ouest 3
20 Juin : Turquie 7 - Corée du Sud 0
23 Juin : Allemagne de l'Ouest 7 - Turquie 2 (playoff)

Groupe 3
16 Juin : Autriche 1 - Écosse 0
16 Juin : Uruguay 2 - Tchécoslovaquie 0
19 Juin : Autriche 5 - Tchécoslovaquie 0
19 Juin : Uruguay 7 - Écosse 0

Groupe 4
17 Juin : Angleterre 4 - Belgique 4
17 Juin : Suisse 2 - Italie 1
20 Juin : Angleterre 2 - Suisse 0
20 Juin : Italie 4 - Belgique 1
23 Juin : Suisse 4 - Italie 1 (playoff)

Quarts de finale
26 Juin : Autriche 7 - Suisse 5
26 Juin : Uruguay 4 - Angleterre 2
27 Juin : Allemagne de l'Ouest 2 - Yougoslavie 0
27 Juin : Hongrie 4 - Brésil 2

Demi-finales
30 Juin : Allemagne de l'Ouest 6 - Autriche 1
30 Juin : Hongrie 4 - Uruguay 2 (prol.)

Match pour la 3e place
3 Juillet : Autriche 3 - Uruguay 1

Finale
4 Juillet : Allemagne de l'Ouest 3 - Hongrie 2

------------------------------

1954 WORLD CUP

Both teams that faced each other in the final, West Germany and Hungary, were from the same preliminary round group. Their first meeting ended in an easy 8-3 Hungarian victory. Ironically it was during this game that West Germany would win the final.

The German coach saw a positive side to the lost. Not only did his team would avoid Brazil in quarterfinals, but one of his players injured Hungary's leading scorer Puskas. A gesture that many felt was intentional.

Apart from Italy's early exit, the World Cup was uneventful until the quarterfinals.

The match between Brazil and Hungary, better known as the Battle of Berne, is of a rare violence. The physical play of Hungarians angered Brazilian players who committed also violent acts. The highlight of the game is when Puskas, who was not playing, injured an opponent, who was returning to the locker room. Everything ends with a brawl in the locker rooms after the game.

Hungary, one of the most powerful teams of the '50s, reached the final as anticipated, despite the absence of its star. Puskas attempted a return in the final. It was a mistake. He was not at its best, his game was slow. One of Europe's top scorers, Puskas converted only one of his many scoring chances. That was costly for Hungary who would fall 3 to 2. Yes, West Germany had indeed won the final two weeks earlier.

Preliminary Round
Group 1
June 16: Yugoslavia 1 - France 0
June 16: Brazil 5 - Mexico 0
June 19: France 3 - Mexico 2
June 19: Brazil 1 - Yugoslavia 1 (aet)

Group 2
June 17: Hungary 9 - South Korea 0
June 17: West Germany 4 - Turkey 1
June 20: Hungary 8 - West Germany 3
June 20: Turkey 7 - South Korea 0
June 23: West Germany 7 - Turkey 2 (playoff)

Group 3
June 16: Austria 1 - Scotland 0
June 16: Uruguay 2 - Czechoslovakia 0
June 19: Austria 5 - Czechoslovakia 0
June 19: Uruguay 7 - Scotland 0

Group 4
June 17: England 4 - Belgium 4
June 17: Switzerland 2 - Italy 1
June 20: England 2 - Switzerland 0
June 20: Italy 4 - Belgium 1
June 23: Switzerland 4 - Italy 1 (playoff)

Quarter-Finals
June 26: Austria 7 - Switzerland 5
June 26: Uruguay 4 - England 2
June 27: West Germany 2 - Yugoslavia 0
June 27: Hungary 4 - Brazil 2

Semi-Finals
June 30: West Germany 6 - Austria 1
June 30: Hungary 4 - Uruguay 2 (aet)

3rd Place
July 3: Austria 3 - Uruguay 1

Final
July 4: West Germany 3 - Hungary 2

dimanche 18 avril 2010

Coupe du Monde de 1950


scroll for english

Comme en 1930, quelques pays européens ne vont pas au Brésil. Pour des raisons diverses, la France, la Tchécoslovaquie, l'Argentine boycottent cette Coupe du Monde. L'Allemagne n'est tout simplement pas invitée.

Pour la première fois de l'histoire, une équipe britannique, l'Angleterre, participe au tournoi. Les Anglais sont confiants de remporter haut la main la Coupe du Monde. Après tout ce sont eux qui ont inventé le soccer.

L'isolement anglais sur le plan football leur coûte très cher. Une partie contre les États-Unis, qui devait être une formalité, tourne au désastre. Les Américains surprennent les Anglais et le monde, gagnant 1 à 0. Toujours sous le choc de cette défaite, l'Angleterre perd le match suivant contre l'Espagne et retourne à la maison humilié.

Pour la seule et unique fois de l'histoire de la Coupe du Monde, aucune finale décide du champion. On décide de jouer un tournoi à la ronde avec les gagnants des groupes du tour préliminaire.

Lors du dernier match du tournoi, le Brésil n'a besoin que d'une nulle contre l'Uruguay pour être sacrée champion du monde. Les Brésiliens sont trop confiants, le Gouverneur de l'État de Rio déclare le Brésil champion avant la fin du match. Mais deux buts en fin de rencontre donnent la victoire à l'Uruguay et mettent fin au beau rêve des nombreux Brésiliens rassemblés dans le gigantesque stade Maracana.

Premier tour
Groupe 1
24 Juin : Brésil 4 - Mexique 0
25 Juin : Yougoslavie 3 - Suisse 0
28 Juin : Brésil 2 - Suisse 2
29 Juin : Yougoslavie 4 - Mexique 1
01 Juillet : Brésil 2 - Yougoslavie 0
02 Juillet : Suisse 2 - Mexique 1

Groupe 2
25 Juin : Espagne 3 - États-Unis 1
25 Juin : Angleterre 2 - Chili 0
29 Juin : États-Unis 1 - Angleterre 0
29 Juin : Espagne 2 - Chili 0
02 Juillet : Espagne 1 - Angleterre 0
02 Juillet : Chili 5 - États-Unis 2

Groupe 3
25 Juin : Suède 3 - Italie 2
29 Juin : Suède 2 - Paraguay 2
02 Juillet : Italie 2 - Paraguay 0

Groupe 4
02 Juillet : Uruguay 8 - Bolivie 0

Groupe final
07 Juillet : Brésil 7 - Suède 1
09 Juillet : Uruguay 2 - Espagne 2
13 Juillet : Uruguay 3 - Suède 2
13 Juillet : Brésil 6 - Espagne 1
16 Juillet : Suède 3 - Espagne 1
16 Juillet : Uruguay 2 - Brésil 1

------------------------------

1950 WORLD CUP

As in 1930, some European nations did not go to Brazil. For various reasons, France and Czechoslovakia boycotted the World Cup. Argentina did not show up. And Germany was simply not invited.

For the first time in history, a British team, England, participated in the tournament. The English were confident of winning hands down the World Cup. After all they were the ones who invented the game.

Soccer isolation was costly for England. A match against the United States, which should have been a formality, turned into a disaster. The Americans surprised England, and the world, by winning 1-0. Still reeling from that loss, England lost its next game against Spain and went back home humiliated.

For the only time in the history of the World Cup, no final decided of the champion. Instead the winners of each preliminary group played a final round robin tournament deciding of the champion.

In the last game of the tournament, Brazil needed only a draw against Uruguay to be crowned world champion. The Brazilians were overconfident, the Governor of the State of Rio proclaimed Brazil champion before the end of the match. But two late goals gave the victory to Uruguay, ending the beautiful dream of many Brazilians gathered in the brand new Maracana stadium.

First Round
Group 1
June 24: Brazil 4 - Mexico 0
June 25: Yugoslavia 3 - Switzerland 0
June 28: Brazil 2 - Switzerland 2
June 29: Yugoslavia 4 - Mexico 1
July 1: Brazil 2 - Yugoslavia 0
July 2: Switzerland 2 - Mexico 1

Group 2
June 25: Spain 3 - United States 1
June 25: England 2 - Chile 0
June 29: United States 1 - England 0
June 29: Spain 2 - Chile 0
July 2: Spain 1 - England 0
July 2: Chile 5 - United States 2

Group 3
June 25: Sweden 3 - Italy 2
June 29: Sweden 2 - Paraguay 2
July 2: Italy 2 - Paraguay 0

Group 4
July 2: Uruguay 8 - Bolivia 0

Final Round
July 7: Brazil 7 - Sweden 1
July 9: Uruguay 2 - Spain 2
July 13: Uruguay 3 - Sweden 2
July 13: Brazil 6 - Spain 1
July 16: Sweden 3 - Spain 1
July 16: Uruguay 2 - Brazil 1

mardi 13 avril 2010

Quiz sport du 13 avril 2010

Cette équipe de la LNH détient le record pour le plus de séries consécutives remportées en éliminatoires. De quelle équipe parle-t-on? Réponse le 20 avril.

Réponse du quiz du 6 avril : Le Canadien Mike Weir.

lundi 12 avril 2010

Coupe du Monde de 1938

scroll for english

Le 19 juin, à Paris, l'Italie conserve son titre de champion du monde en défaisant la puissante formation hongroise. C'est une victoire plus convaincante qu'en 1934, l'équipe italienne jouant un jeu plus moderne et plus dynamique que ses adversaires.

Le tournoi a encore sa part de controverse. À la suite de l'anschluss, l'équipe allemande intègre les meilleurs éléments de l'Autriche. Justice est faite lorsque la Suisse élimine l'Allemagne en huitièmes de finale.

Les organisateurs du tournoi ne veulent rien savoir de l'anschluss et opposent l'Autriche, qui s'est qualifié pour le tournoi, à la Suède. Comme l'équipe autrichienne n'existe plus, la Suède gagne par défaut.

C'est lors de cette Coupe du Monde que le Brésil s'impose pour la première fois comme une puissance. Mené par le génial attaquant Leonidas, le Brésil fait son chemin jusqu'en demi-finale, où l'Italie l'arrête.

Le Brésil est impliqué dans le plus beau et le pire moment de ce tournoi. L'affrontement contre la Pologne est un classique. Le Brésil l'emporte grâce à leurs habilités individuelles, aux changements de rythme et aux quatre buts de Leonidas.

Le match de quart de finale Brésil-Tchécoslovaquie est d'une rare violence. De nombreux joueurs ont subi de graves blessures et trois joueurs sont expulsés. Comble de l'ironie, la partie doit être rejouée, car l'égalité persiste après la prolongation. Lors de la reprise les esprits sont plus calmes et le Brésil gagne.

Quinze mois après le succès italien, la Deuxième Guerre mondiale éclate et la Coupe du Monde disparaît pour douze ans.

Huitièmes de finale
05 juin : Italie 2 - Norvège 1 à Marseille
05 juin : France 3 - Belgique 1 à Paris
05 juin : Tchécoslovaquie 3 - Pays-Bas 0 à Le Havre
05 juin : Brésil 6 - Pologne 5 à Strasbourg
05 juin : Suède-Autriche WO
05 juin : Cuba 3 - Roumanie 3 (prol) à Toulouse
09 juin : Cuba 2 - Roumanie 1 à Toulouse
04 juin : Suisse 1 - Allemagne 1 (prol) à Paris
09 juin : Suisse 4 - Allemagne 2 à Paris
05 juin : Hongrie 6 - Antilles néerlandaises 0 à Reims

Quarts de finale
12 juin : Italie 3 - France 1 à Paris
12 juin : Brésil 1 - Tchécoslovaquie 1 (prol) à Bordeaux
14 juin : Brésil 2 - Tchécoslovaquie 1 à Bordeaux
12 juin : Suède 8 - Cuba 0 à Antibes
12 juin : Hongrie 2 - Suisse 0 à Lille

Demi-finales
16 juin : Italie 2 - Brésil 1 à Marseille
16 juin : Hongrie 5 - Suède 1 à Paris

Match pour la 3e place
19 juin : Brésil 4 - Suède 2 à Bordeaux

Finale
19 juin : Italie 4 - Hongrie 2 à Paris

------------------------------

1938 WORLD CUP

In Paris, on June 19, Italy retained its title as world champion by defeating the powerful Hungarian team. It’s a more convincing victory than in 1934, the Italian team playing a more modern game and more dynamic than its opponents.

The tournament has its share of controversy. Following the Anschluss, the German team integrated Austria’s best elements. Justice is done when Switzerland eliminated Germany in the first round.

Tournament organizers wanted nothing to do with the Anschluss ; Austria, who qualified for the tournament, was scheduled to play Sweden in the first round. As the Austrian team no longer existed, Sweden won by default.

It was during this World Cup that Brazil became, for the first time, an international soccer power. Led by the brilliant striker Leonidas, Brazil made its way to the semi-finals, where it was eliminated by Italy.

Brazil was involved in the best and the worst moments of the tournament. The clash against Poland was a classic. Brazil won 6-5 thanks to their individual skills, changes of pace and Leonidas' four goals.

The quarter-final match between Brazil and Czechoslovakia was of a rare violence. Many players suffered serious injuries and three players were expelled. Ironically, the game must be replayed because the score remains tied after extra time.

Fifteen months after the Italian triumph, the Second World War began and the World Cup disappeared for twelve years.

First Round
June 5: Italy 2 - Norway 1
June 5: France 3 - Belgium 1
June 5: Czechoslovakia 3 - Netherlands 0
June 5: Brazil 6 - Poland 5
June 5: Sweden-Austria WO
June 5: Cuba 3 - Romania 3 (aet)
June 9: Cuba 2 - Romania 1
June 4: Switzerland 1 - Germany 1 (aet)
June 9: Switzerland 4 - Germany 2
June 5: Hungary 6 - Dutch East Indies 0

Quarter-finals
June 12: Italy 3 - France 1
June 12: Brazil 1 - Czechoslovakia 1 (aet)
June 14: Brazil 2 - Czechoslovakia 1
June 12: Sweden 8 - Cuba 0
June 12: Hungary 2 - Switzerland 0

Semi-finals
June 16: Italy 2 - Brazil 1
June 16: Hungary 5 - Sweden 1

3rd Place
June 19: Brazil 4 - Sweden 2

Final
June 19: Italy 4 - Hungary 2

mercredi 7 avril 2010

Coupe du Monde de 1934

scroll for english

En 1934, c'est au tour de l'Italie d'accueillir le monde du football. L'Uruguay ne va pas en Italie défendre son titre, un peu par vengeance face aux équipes européennes qui ont boudé son mondial, mais aussi parce que les footballeurs uruguayens sont en grève.

Le tournoi se déroule dans un climat fasciste, Mussolini voulant se servir de la Coupe du Monde pour montrer la capacité d'organisation et la puissance de sa nouvelle Italie. Et la puissance de l'Italie, c'est un succès en Coupe du Monde. L'entraîneur de la Squadra Azzurra, Vittorio Pozzo a eu ordre de gagner pour le prestige de l'Italie.

Pozzo bâtit une équipe solide, ayant intégré quelques joueurs argentins d'origine italienne à son club. L'Italie connaît un parcours parfait, mais laborieux, pour atteindre la finale contre la Tchécoslovaquie.

Encore une fois la rencontre est difficile pour l'Italie. Avec huit minutes à jouer l'Argentin Orsi crée l'égalité pour l'Italie. Un but à la fois bizarre et chanceux, le ballon se faufilant et effleurant le bout des doigts du gardien tchèque. Finalement l'Italie l'emporte en prolongation, mais plusieurs observateurs se demandent si l'Italie aurait pu gagner sans le talent des joueurs argentins.

Huitièmes de finale
27 mai : Italie 7 - États-Unis 1 à Rome
27 mai : Espagne 3 - Brésil 1 à Gênes
27 mai : Hongrie 4 - Égypte 2 à Naples
27 mai : Autriche 3 - France 2 (prol) à Turin
27 mai : Allemagne 5 - Belgique 2 à Florence
27 mai : Suède 3 - Argentine 2 à Bologne
27 mai : Suisse 3 - Pays-Bas 2 à Milan
27 mai : Tchécoslovaquie 2 - Roumanie 1 à Trieste

Quarts de finale
31 mai : Italie 1 - Espagne 1 (prol) à Florence
01 juin : Italie 1 - Espagne 0 à Florence
31 mai : Autriche 2 - Hongrie 1 à Bologne
31 mai : Allemagne 2 - Suède 1 à Milan
31 mai : Tchécoslovaquie 3 - Suisse 2 à Turin

Demi-finales
03 juin : Italie 1 - Autriche 0 à Milan
03 juin : Tchécoslovaquie 3 - Allemagne 1 à Rome

Match pour la 3e place
07 juin : Allemagne 3 - Autriche 2 à Naples

Finale
10 juin : Italie 2 - Tchécoslovaquie 1 (prol) à Rome

------------------------------

1934 WORLD CUP

In 1934, it was Italy’s turn to host the World Cup. Uruguay did not defend its title in Italy, a bit of revenge against the European teams who have shunned its World Cup in 1930, but also because the Uruguayan soccer players are on strike.

The tournament took place under fascist clouds. Mussolini wanted to use the World Cup to show the ability of organization and power of his new Italy. And Italy’s power meant a victory on the pitch. The Squadra Azzurra’s coach Vittorio Pozzo received an order: win for the prestige of Italy.

Pozzo built a strong team, using some Argentine players of Italian descent. Italy reached the final against Czechoslovakia after difficult wins against Spain and Austria.

Again the meeting was difficult for Italy. With only eight minutes to play Argentine’s Orsi equalized for Italy. Italy finally prevailed in extra time, but many observers wonder whether Italy would have won without the talent of the Argentine players.

First Round
May 27: Italy 7 - United States 1
May 27: Spain 3 - Brazil 1
May 27: Hungary 4 - Egypt 2
May 27: Austria 3 - France 2 (aet)
May 27: Germany 5 - Belgium 2
May 27: Sweden 3 - Argentina 2
May 27: Switzerland 3 - Netherlands 2
May 27: Czechoslovakia 2 - Romania 1

Quarter-Finals
May 31: Italy 1 - Spain 1 (aet)
June 1: Italy 1 - Spain 0
May 31: Austria 2 - Hungary 1
May 31: Germany 2 - Sweden 1
May 31: Czechoslovakia 3 - Switzerland 2

Semi-Finals
June 3: Italy 1 - Austria 0
June 3: Czechoslovakia 3 - Germany 1

3rd Place
June 7: Germany 3 - Austria 2

Final
June 10: Italy 2 - Czechoslovakia 1 (aet)

mardi 6 avril 2010

Quiz sport du 6 avril 2010

Qui a été le premier golfeur gaucher à remporter le Tournoi des Maîtres (Masters) ? Réponse le 13 avril.

Réponse du quiz du 30 mars : Bruce Hood.

vendredi 2 avril 2010

Coupe du Monde de 1930

scroll for english

En 1904 lors du premier congrès de la FIFA à Paris, deux Français Jules Rimet et Henri Delaunay proposent d'organiser un championnat du monde de football.

En 1926, Delaunay affirme que le professionnalisme empêche plusieurs pays de déléguer leurs meilleurs joueurs aux Jeux olympiques et que l'organisation d'une première Coupe du Monde de football est impérative.

Champion olympique en 1924 et 1928, l'Uruguay est choisie comme hôte de la première Coupe du Monde. Plusieurs pays européens boudent ce rendez-vous, seulement la France, la Belgique, la Yougoslavie et la Roumanie font le voyage.

Cette première Coupe du Monde s'annonce comme une bataille entre Américains en raison des récents succès des équipes sud-américaines sur la scène internationale. Alors la victoire facile de la France sur le Mexique lors du match inaugural en surprend plusieurs.

La France est impliquée dans un incident cocasse lors de sa deuxième partie du tournoi. Tirant de l'arrière 1-0, la France obtient sa meilleure chance de compter lorsque Marcel Langiller se retrouve seul avec le ballon devant le gardien argentin. C'est à ce moment que l'arbitre brésilien siffle la fin du match, bien qu'il reste encore six minutes à jouer. Après les protestations de la France, l'arbitre accepte rejouer la fin de la rencontre, mais la France n'aura aucune autre opportunité de marquer.

La finale oppose les deux grands favoris: l'Argentine et l'Uruguay. C'est la bataille du River Plate. La partie n'est même pas commencée que les deux équipes sont à couteaux tirés. Chaque équipe veut jouer avec son ballon. Finalement on tranche en faveur du ballon argentin.

Sûrement inspiré par cette première victoire, l'Argentine domine la première mi-temps et retourne au vestiaire avec une avance de 2 à 1.

À la 46e minute, le meilleur marqueur du tournoi l'Argentin Stabile se fait refuser un but à cause d'un hors-jeu douteux. Cette décision controversée sonne le réveil de l'Uruguay qui l'emporte finalement 4 à 2.

Groupe 1
13 juillet : France 4 - Mexique 1
15 juillet : Argentine 1 - France 0
16 juillet : Chili 3 - Mexique 0
19 juillet : Chili 1 - France 0
19 juillet : Argentine 6 - Mexique 3
22 juillet : Argentine 3 - Chili 1

Groupe 2
14 juillet : Yougoslavie 2 - Brésil 1
17 juillet : Yougoslavie 4 - Bolivie 0
22 juillet : Brésil 4 - Bolivie 0

Groupe 3
14 juillet : Roumanie 3 - Pérou 1
18 juillet : Uruguay 1 - Pérou 0
22 juillet : Uruguay 4 - Roumanie 0

Groupe 4
13 juillet : États-Unis 3 - Belgique 0
17 juillet : États-Unis 3 - Paraguay 0
20 juillet : Paraguay 1 - Belgique 0

Demi-finales
26 juillet : Argentine 6 - États-Unis 1
27 juillet : Uruguay 6 - Yougoslavie 1

Finale
30 juillet : Uruguay 4 - Argentine 2

------------------------------

1930 WORLD CUP

In 1904 at FIFA's first Congress in Paris, two Frenchmen Jules Rimet and Henri Delaunay proposed to organize a world championship of soccer. In 1926, Delaunay said that professionalism prevented many countries to delegate their best players to the Olympics and the organization of a first World Cup football was imperative.

Olympic champion in 1924 and 1928, Uruguay was chosen as host of the first World Cup. Several European countries shun this historical event, only France, Belgium, Yugoslavia and Romania went to South America.

The first World Cup promised to be a battle between Americans, because of the recent successes of South American teams on the international stage. So the decisive victory of France over Mexico in the opening game surprises many.

France was involved in a controversial incident during its second game of the tournament. Trailing 1-0, France obtains its best scoring chance of contest when Marcel Langille found himself alone with the ball before Argentina's goalkeeper. That's when the Brazilian referee whistled the end of the match, although there was still six minutes to play. After protests from France, the referee agrees to replay the end of the game, but France didn't have another scoring opportunity.

The final opposed the two favorites: Argentina and Uruguay in what can be called the battle of the River Plate. The game has not even started that both teams are in a battle; each team wanted to play with his ball. Finally it was decided to use Argentine's ball.

Inspired by this first victory, Argentina dominated the first half and returned to the locker room with a 2 to 1 lead.

In the 46th minute, the leading scorer of the tournament, Argentina's Stabile, had a goal disallowed due to a dubious offside. This controversial decision was a wake-up call for Uruguay who rallied to win 4 to 2.

Group 1
July 13: France 4 - Mexico 1
July 15: Argentina 1 - France 0
July 16: Chile 3 - Mexico 0
July 19: Chile 1 - France 0
July 19: Argentina 6 - Mexico 3
July 22: Argentina 3 - Chile 1

Group 2
July 14: Yugoslavia 2 - Brazil 1
July 17: Yugoslavia 4 - Bolivia 0
July 22: Brazil 4 - Bolivia 0

Group 3
July 14: Romania 3 - Peru 1
July 18: Uruguay 1 - Peru 0
July 22: Uruguay 4 - Romania 0

Group 4
July 13: United States 3 - Belgium 0
July 17: United States 3 - Paraguay 0
July 20: Paraguay 1 - Belgium 0

Semifinals
July 26: Argentina 6 - United States 1
July 27: Uruguay 6 - Yugoslavia 1

Final
July 30: Uruguay 4 - Argentina 2