lundi 27 avril 2009

"Joe the rookie NFL player"

Matthew Stafford, premier joueur choisi au repêchage de la NFL en 2009, a signé un contrat de 78 millions (dont 41,7 millions garantis) avec les Lions de Detroit. Un record dans cette ligue. À chaque année, les joueurs choisis au premier tour du repêchage de la NFL font sauter la banque. Voilà que le commissaire de la NFL, Roger Goodell parle d'un plafond salarial pour les recrues et une meilleure redistribution de la masse salariale afin de mieux compenser les vétérans qui ont fait leurs preuves dans le circuit. Une meilleure redistribution de la richesse... voilà un thème qui a fait les manchettes lors de la dernière campagne présidentielle américaine. Va-t-on voir un jour "Joe the rookie NFL player" confronter le commissaire Goodell ?

Chien-Ming Wang

Dire que Chien-Ming Wang, des Yankees de New York, connaît un mauvais début de saison est un euphémisme. En trois départs cette saison, il n'a lancé que six manches, a subi trois défaites et sa moyenne de points mérités est de 34,50. Wang, qui a remporté 19 victoires en 2006 et en 2007, pourrait obtenir cinq jeux blancs consécutifs à son retour de la liste des joueurs blessé et sa moyenne serait encore supérieure 4,00.

lundi 6 avril 2009

Le tour du chapeau de Frank Fredrickson

Un pionnier du hockey, Frank Fredrickson fut le premier à réussir ce tour du chapeau unique : remporter une médaille d'or en hockey aux Jeux olympiques, gagner la coupe Stanley et être intronisé au Temple de la renommée du hockey.

Né le 11 juin 1895 à Winnipeg au Manitoba, Fredrickson, un joueur de centre doté d'un excellent talent de marqueur, débuta au hockey amateur avec les Falcons de Winnipeg en 1913. Il joua pour cette formation pendant quatre saisons entre 1913 et 1920. En 1916, alors la Première Guerre mondiale faisait rage en Europe, il s'enrôla dans l'armée canadienne. Il rejoignit les Falcons en 1919. Fredrickson, le pivot offensif du club, mena les Falcons au titre de champion amateur de l'ouest canadien. Les Falcons battirent ensuite l'Université de Toronto pour être sacrés champion amateur du pays et gagner la coupe Allan en 1920. Lors de cette compétition, il marqua 22 buts en seulement 6 rencontres.

Ce triomphe valut aux Falcons de représenter le Canada aux Jeux olympiques d'été d'Anvers en 1920. La formation canadienne remporta aisément la médaille d'or et Fredrickson fut fidèle à sa réputation, marquant 12 buts en 3 matchs. Lors de l'affrontement contre la Suède, il compta 7 buts.

Au terme des Jeux olympiques, Fredrickson passa chez les professionnels dans différentes ligues de l'ouest canadien (Pacific Coast Hockey Association, Western Canada Hockey League, Western Hockey League). Il se joignit aux Aristocrats de Victoria (1920-1921 et 1921-1922), puis aux Cougars de Victoria (1922-1923 à 1925-1926). Fredrickson continua de terroriser les gardiens de buts ; en 1922-1923, il établit un record de la Pacific Coast Hockey Association avec une récolte de 55 points (dont 39 buts) en 30 matchs. En 1925, Fredrickson mena Victoria à la conquête de la coupe Stanley, une victoire acquise contre les Canadiens de Montréal (Notons qu'Harold Halderson, coéquipier de Fredrickson aux Jeux olympiques d'Anvers, fut aussi membre des Cougars en 1925). L'année suivante, Victoria s'inclina en finale de la coupe Stanley devant les Maroons de Montréal. Ironiquement, Duncan Munro, capitaine des Maroons, avait aidé le Canada à remporter la médaille d'or aux Jeux olympiques d'hiver de Saint-Moritz en 1924.

En 1926, Fredrickson se joignit à la Ligue nationale de hockey (LNH) quand les Cougars de Detroit (maintenant les Red Wings) achetèrent tous les joueurs des Cougars de Victoria. Il évolua pendant cinq saisons dans la LNH avec Detroit, les Bruins de Boston et les Pirates de Pittsburgh, amassant 39 buts et 73 points en 161 parties.

En 1958, il fut intronisé au Temple de la renommée du hockey. Fredrickson est décédé le 28 mai 1979.

vendredi 3 avril 2009

Jay Cutler : les Bears ont-ils payé trop cher ?

C'est fait! Jay Cutler est passé aux Bears de Chicago. Le prix à payer : deux choix de première ronde (2009 et 2010), un choix de troisième ronde (en 2009) et le quart-arrière Kyle Orton. Les Bears ont-ils trop donné en retour de Cutler ? Pas vraiment. Orton devenait disponible et les Broncos de Denver demandaient un quart-arrière en retour de Cutler. Les deux choix de première ronde? C'est peut-être un cadeau empoisonné pour Denver, car dans la NFL les joueurs choisis en première ronde coûtent une fortune et dans une ligue avec un plafond salarial, cela peut être très nuisible. Pourquoi les Patriots ont-ils échangé Matt Cassel aux Chiefs de Kansas City en retour d'un choix de deuxième ronde en 2009? La réponse est dans la valeur d'un contrat d'un joueur choisi au deuxième tour.

Les Bears devaient agir rapidement afin d'éviter que les Vikings du Minnesota mettent la main sur Cutler. Imaginez Minnesota avec Adrian Peterson, Cutler et leur défensive... De plus, Denver et l'agent de Cutler, Bus Cook, avaient intérêt que la transaction se fasse au plus vite. Cutler a la réputation d'être assez fort sur le party (de quoi faire passer certains joueurs des Canadiens de Montréal pour des moines trappistes!), alors plus les Broncos attendaient, plus la valeur de Cutler risquait de diminuer.

Cutler a son voeu exhaussé en quittant Denver, mais il va se joindre à une équipe fort différente. En 2008, 70% de passes complétées de Cutler sont allés à ses ailiers éloignées (et 18% à ses ailiers rapprochés), alors que l'attaque aérienne des Bears distribuait les passes à 70% vers les ailiers rapprochés et les porteurs de ballon et à 30% aux ailiers éloignés. Cutler n'aura pas de Brandon Marshall, Eddie Royal et Brandon Stockley en 2009. Par contre, il pourra compter sur une meilleure attaque au sol et une défensive supérieure. La statistique clef à retenir : Cutler a présenté un dossier de 13 victoires et 1 défaite quand Denver a accordé 21 points ou moins.

jeudi 2 avril 2009

Des olympiens plus que malchanceux

Toutes les cuvées des Jeux olympiques nous donnent des athlètes victimes de malchances. Qu'on pense à Graham Smith qui a raté la médaille de bronze par trois centièmes de seconde au 100 mètres brasse à Montréal en 1976 ou à Perdita Félicien qui trébucha après avoir heurté la première haie lors de la finale du 100 mètres haies à Athènes en 2004. Voici deux cas d'athlètes canadiens encore plus malchanceux.

Murray McCraig, médaillé de bronze en planche à voile aux Jeux panaméricains de Mar del Plata en 1991, va vivre sa première et seule expérience olympique à Barcelone en juillet 1992. Avant que débute les épreuves de voile, il décide de faire un peu de tourisme. Alors qu'il circule en vélo, il est frappé par une voiture de police de Barcelone. Il doit déclarer forfait en raison d'une fracture de la jambe gauche.

En 1988, le skieur Peter Bosinger va réaliser un rêve en participant aux Jeux olympiques. Il est inscrit dans une seule épreuve : le slalom géant où il va se mesurer à Alberta Tomba, Pirmin Zurbriggen et Marc Girardelli. C'est après la première manche que Bosinger apprend la terrible nouvelle ; il est disqualifié, tout comme les trois autres skieurs canadiens, car les officiels de la compétition ont jugé que sa combinaison de course n'était pas réglementaire. Ce fut la seule expérience olympique de Bosinger.